05 Jun 2020 | François Burman, Guy Thomas

Comment se protéger en cas d’incendie sur un bateau de plongée

Les récents incendies dramatiques survenus à bord du MV Conception aux États-Unis en septembre 2019 et du Suzanna en Égypte en novembre de la même année illustrent une fois de plus que les accidents de plongée ne se limitent pas seulement à la plongée en elle-même.

Bien qu'il semblerait que les incendies aient été déclenchés de façon similaire, nous ne connaîtrons les causes réelles de ces incendies que lorsque les autorités auront terminé leurs enquêtes. Néanmoins, ces deux accidents ont deux points en commun : il y a eu des victimes et chacun des incendies a débuté en pleine nuit.

Il est compréhensible que désormais de nombreux plongeurs se demandent comment minimiser et se protéger d’un risque qui est en général hors de leur contrôle. Cet article fournit des informations générales et des conseils aux plongeurs qui prévoient de partir prochainement en croisière.

Sécurité incendie des embarcations

Bien qu’ils soient rares dans notre secteur d’activité, les incendies à bord des bateaux de plongée ont souvent des causes diverses. On recense notamment les incendies démarrant au niveau du compartiment moteur. Ils sont généralement dus à des surchauffes et des fuites de carburant ou à l'inflammation par une étincelle provenant des circuits électriques de composés volatils tels que les solvants présents dans les produits de nettoyage ou la peinture. Des défaillances de l’installation électrique, provocant surcharges ou courts-circuits au niveau des câbles et des équipements électriques, peuvent également être à l’origine de l’inflammation de propane ou d’autres gaz utilisés en cuisson. Plus récemment, comme ce fut a priori le cas à bord du Conception, des batteries au lithium défectueuses ou endommagées peuvent générer des quantités importantes de chaleur et être la cause d’un départ de feu.

Les propriétaires de bateaux sont généralement tenus de se conformer aux règlementations locales qui régissent les normes de fabrication, l'utilisation de matériaux résistants au feu, l’installation de systèmes de détection et d'alarme incendie, les dispositions relatives aux extincteurs et la signalisation des issues de secours avant tout ouverture au public. Les propriétaires sont également tenus de procéder à l’évaluation des risques d'incendie en analysant en particulier leurs causes possibles, leur localisation et leur propagation et en instaurant des procédures qui atténueront ces risques. Enfin, ils doivent élaborer et mettre en œuvre des plans d'action d'urgence afin de protéger les passagers et les zones à risque ; cela implique notamment que le personnel de bord effectue régulièrement des exercices incendie. Former son équipage à la maîtrise et l'extinction d’incendie est également une mesure prudente et appropriée.

Bien que les opérateurs touristiques doivent se conformer aux points ci-dessus, ce n'est cependant pas toujours la réalité. En conséquence, nous invitons les passagers des bateaux de plongée à prendre en considération les points suivants :

  • Insister sur le briefing de sécurité, qui ne doit pas seulement inclure des instructions sur la localisation des gilets de sauvetage, mais aussi sur la manière dont vous devez réagir en cas d'incendie.
  • Repérez les voies et issues de secours pour vous assurer qu'elles sont accessibles et utilisables, et familiarisez-vous avec le fonctionnement de toute porte ou trappe, en particulier en cas de cabines situées sous le pont. 
  • On peut aussi vérifier que les extincteurs portatifs sont accessibles et ont été inspectés ou, mieux encore, s'il existe un système de gicleurs (ou sprinklers) incendie.
  • Vérifiez si des alarmes et des détecteurs incendie (pour les flammes, la fumée et aussi le monoxyde de carbone) sont installés et fonctionnent correctement. Demandez quand ils ont été testés pour la dernière fois.
  • Vérifiez si un système de veille (incendie) est maintenu à bord. Vérifiez qu'il y ait toujours un membre de l'équipage éveillé et en service à tout moment pour assurer la sécurité du bateau et qui serait en capacité de réagir immédiatement à tout type d'urgence. Ceci est particulièrement important pour la sécurité incendie et, selon les pays, il peut s’agir d’une exigence des gardes-côtes. 
  • Si vous détectez une éventuelle situation d'urgence, sachez à qui vous adresser. Si, à un moment quelconque, vous remarquez que cette personne est absente ou endormie, réveillez-les ou trouvez un membre d'équipage disponible. Ceci est très sérieux et doit être signalé au responsable de l’équipage voire au capitaine, en fonction de la taille du navire.

Procédures d'évacuation

Un incendie peut se propager rapidement, la fumée peut réduire la visibilité à néant et sa toxicité affaiblir n'importe qui en un rien de temps. La chaleur générée par un incendie peut également provoquer des brûlures sévères et empêcher l'accès aux issues de secours. Néanmoins, la plupart des victimes d'un incendie succombent plutôt à l'inhalation de fumée qu'à des brûlures.

Par conséquent, dès qu'un incendie est détecté, tous les passagers doivent réagir immédiatement.

Voici quelques conseils sur la meilleure manière d'agir :

  • Réveillez les autres ou activez l'alarme incendie dès que vous remarquez un incendie ou de la fumée.
  • Ne perdez pas de temps à chercher vos effets personnels. Le temps est crucial et même 30 secondes peuvent faire la différence entre la vie et la mort.
  • Restez calme (Oui, c'est plus facile à dire qu'à faire !).
  • N'emportez pas de bagages avec vous. Votre vie vaut plus que ce qu'il y a à l'intérieur. Ils peuvent vous gêner et bloquer les voies et issues de secours, rendant l'évacuation difficile voire impossible pour vous et les autres passagers.
  • Dans la mesure du possible, sans vous mettre en danger, aidez les autres pendant l'évacuation.
  • Suivez les instructions de l'équipage ; ils sont censés être formés et mieux équipés pour maîtriser un incendie, porter secours à tout passager qui serait coincé et assurer votre sécurité.
  • Si vous voyez un feu à l'intérieur d'une pièce, évitez de créer un appel d'air en ouvrant une porte ou une fenêtre (c’est-à-dire de l'oxygène supplémentaire) qui raviverait le feu ou renforcerait son intensité.
  • Ne retournez jamais à bord d’une embarcation en feu. Vous pourriez mettre votre vie en danger ainsi que celle de l'équipage.

Autres points à prendre en considération

Bien que rares, les conséquences d'un incendie peuvent être graves et souvent fatales. Voici quelques suggestions à garder à l’esprit au cours de vos voyages.

Tout d’abord, bien que votre instinct de survie puisse prendre le dessus et déterminer certaines de vos actions en cas de situation de danger de mort, beaucoup de gens ignorent comment agir. Des connaissances en matière de sécurité incendie et une formation aux procédures d'urgence vous seront très utiles pour faire face à ce type de risque et vous aideront à rester calme et concentré.

Gardez un petit sac ou un récipient (étanche si vous êtes sur un bateau) à côté de votre lit, juste assez grand pour contenir votre passeport, votre portefeuille et tous les médicaments spécifiques dont vous pourriez avoir besoin. Il doit être aussi petit que possible pour ne pas limiter vos mouvements et ne pas ralentir toute évacuation. Si vous portez des lunettes, en particulier si elles vous sont nécessaires en cas d’évacuation, gardez-les à portée de main afin de ne pas perdre de temps à les chercher.

Ne rechargez pas les batteries de vos lampes de plongée, appareils photo, caméras, scooter ou tout autre gros appareil dans votre cabine, peut-être même votre ordinateur portable, tablette ou téléphone portable, si vous êtes absent ou lorsque vous dormez. Cela est particulièrement important s'il n'y a pas de détecteur de fumée. Par ailleurs, veillez à ne pas surcharger les prises de courant avec un trop grand nombre d'appareils électriques. Cela pourrait facilement entraîner une surchauffe des rallonges, adaptateurs ou blocs multiprises, ou provoquer une surcharge électrique qui pourrait conduire à un incendie.

Depuis ces récents incendies dramatiques survenus sur des bateaux de croisière, certains plongeurs se sont équipés de détecteurs de monoxyde de carbone ou de fumée portables (de type domestique) afin de les utiliser dans leur cabine. Vous pouvez même envisager d'emporter une cagoule de protection respiratoire (protégeant à la fois vos yeux et vos poumons) si les risques d'incendie ou de fumée vous inquiètent. Notez que le propriétaire du bateau peut envisager de s’en équiper en fonction de l'endroit où se trouve votre cabine sur le bateau.

Enfin, soyez particulièrement attentif lorsque vous fumez à bord d'un bateau de plongée. Les matériaux inflammables, tels que le carburant, les solvants de nettoyage et l'oxygène comprimé, sont souvent présents dans des zones d'accès restreint.

À tous les plongeurs voyageurs, n'oubliez pas que le risque d'incendie n'est pas seulement une préoccupation lorsque vous êtes à bord d’un bateau ; ce risque existe également dans les hôtels où vous séjournez ainsi que dans les centres de plongée que vous visitez. Nous devons donc être conscients que nous pouvons être aussi concernés par ce risque à terre.




Vous êtes un professionnel de la plongée ou gérez un centre de plongée ou un bateau de croisière ? Participez au projet HIRA de DAN et réduisez les risques que vous pourriez rencontrer dans la conduite de vos activités professionnelles.




Ressources complémentaires (en anglais uniquement) :

Télécharger l'article
Partager ceci

Articles associés