27 Dec 2016 | Claudio Di Manao

Plongée culte : le cénote Dos Ojos

Type de plongée :  plongée spéléo (Cave/Cavern)

Niveau d’expérience :  spécialité plongée spéléo (Cave/Cavern)

GPS : 20°19'28.88" N - 87°23'31.16" W

Circuits en caverne (rec.)

Barbie line : 515 m

Bat Cave line : 312 m

Profondeur maximum : 9,1 m

Étendue du réseau de grottes : 82 km

Profondeur maximale du réseau de grottes : 119,2 m

Première exploration : 1987


Les cénotes

L’histoire des cénotes de la rivière Maya, et donc également celle de Dos Ojos, remonte à environ 145 millions d’années, avec la formation de l’immense plate-forme calcaire de la péninsule du Yucatán, au Sud du Mexique. Ce que l’on voit aujourd’hui est le résultat de l’alternance des périodes glaciaires et interglaciaires. Lorsque l’eau de la planète se concentrait aux pôles et y formait de vastes glaciers, le niveau de la mer, ainsi que la nappe phréatique, a baissé de niveau, transformant les canaux karstiques en cavernes vides. L’eau météorique de ces âges reculés s’est mélangée petit à petit au CO2 pour former d’immenses cathédrales souterraines de carbonate de calcium. Ces cavernes se sont ensuite inondées à nouveau avec l’élévation de la nappe phréatique. À certains endroits, les voûtes des grottes se sont effondrées, découvrant l’aquifère sous-jacent. C’est ainsi que sont nés les cénotes, des lieux sacrés pour les Mayas. Dos Ojos (« deux yeux » en espagnol) doit son nom à deux ouvertures dans la roche surplombant des sources d’eau, qui font penser à deux yeux.


Le système de grottes

Dos Ojos est un système de grottes, c.-à-d. un réseau de galeries sous-marines inondées et de cénotes qui sont tous connectés, offrant d’innombrables possibilités de plongée.


BRIEFING

Le site est niché dans la brousse. Il fut un temps où on y arrivait à pied, après un long trek sur des rochers pointus, la bouteille sur le dos et les bottillons de plongée chaussés. Depuis lors, le site a été aménagé avec un grand parking et la plate-forme de mise à l’eau a été élargie et améliorée. Dos Ojos offre de nombreuses possibilités de plongée. Pour le parcours Cavern, qui ne requiert pas de brevet de plongée technique, les plongeurs peuvent suivre deux fils d’Ariane : la « Barbie line » et la « Bat Cave line », qui mènent respectivement aux sites Barbie et Bat Cave. Un plongeur chevronné et bien équipé peut, quant à lui, arpenter les 82 km de galeries, grottes et autres cénotes.


Ce qui rend cette plongée unique

Dos Ojos est sans aucun doute le cénote le plus célèbre au monde. Son paysage à couper le souffle, la facilité d’accès et la polyvalence du site ont certainement contribué à en faire un endroit culte, mais l’Oscar le plus mérité (il en mériterait même une poignée) va au directeur photo. Dans l’eau cristalline, souvent si claire qu’on se croirait en train de voler entre les colonnes et les stalagmites, la lumière joue à cache-cache dans les galeries et les formations calcaires d’une pureté glaciaire, ou s’engouffre par les ouvertures des voûtes pour plonger dans l’élément vitreux, comme dans un scénario d’illustration fantasy. À mesure qu’on s’avance dans l’obscurité armé de lampes de plongée, d’immenses colonnes semblent surgir des profondeurs. L’effet est psychédélique, comme une fenêtre sur un autre monde. Un « autre monde matériel », et dès lors facilement documenté à l’aide d’une production sans fin de photos magnifiques, mais également un « autre monde psychique », où les métaphores et les suggestions nagent librement parmi les références culturelles et symboliques, allant du mythe du Minotaure aux Doors.

Le milieu environnant est extrêmement délicat. Un cénote est une sorte de musée où l’artiste a passé des millions d’années à créer ses œuvres, raison de plus pour maintenir une attention constante sur sa flottabilité et son équipement. Le risque de collision entre la bouteille de plongée et une formation calcaire précieuse est important. C’est pourquoi de nombreux experts recommandent d’utiliser une configuration sidemount (ou « montage latéral »), même pour les plongées Cavern, c.-à-d. récréatives.

Une flottabilité parfaite, quelle que soit votre configuration, est une condition sine qua non pour cette plongée. Les plongeurs courent constamment le risque d’endommager des concrétions anciennes, ou de soulever des sédiments et de réduire la visibilité à zéro. Le matériel doit être ajusté de façon à pouvoir maintenir les palmes plus haut que la tête. Le mouvement de jambes approprié est celui de la brasse. La ligne de vie, ou fil d’Ariane, est la seule garantie que le plongeur retrouve la sortie. Il ne faut jamais la perdre de vue, ni perdre le contact avec elle. Il est malheureusement plus facile de s’égarer dans un milieu clos qu’il n’y paraît.

Pour la réserve d’air, suivre la règle des tiers, qui peut se résumer comme suit : minimum 140 bars lorsque vous arrivez dans la zone Cave (couverte), et minimum 80 bars lorsque vous retournez à a zone Cavern (avec vue vers la surface).


 ATTENTION

  • Se retrouver coincé constitue la deuxième cause d’accident mortel. La principale cause de mort en plongée spéléo est la perte de contact avec le fil d’Ariane. Ne jamais perdre la ligne de vue, et ne jamais perdre le contact avec la ligne lorsqu’il est obligatoire de la tenir.
  • Enchevêtrements. Être attentif à la forme des palmes et autres pièces d’équipement : l’enchevêtrement avec la ligne est chose courante.
  • Claustrophobie. Même dans des passages larges, il n’est pas recommandé aux personnes souffrant de claustrophobie, ne fût-ce que légèrement, de s’aventurer dans un circuit pouvant durer 30 à 40 minutes sous roche. Mieux vaut opter pour des plongées en pleine mer, entre Playa del Carmen et Cozumel par exemple, qui sont tout aussi extraordinaires.
  • Refuser de plonger en cas de dépassement des limites du brevet, du niveau de confort physique ou psychologique, ou encore du niveau d’expérience.
  • Ne pas s’aventurer au-delà des circuits Cavern (plongée récréative) à moins de posséder un brevet spéléo, et ce même si votre guide essaye de vous y inciter.
  • Votre guide doit être certifié au minimum Dive Master et plongeur spéléo, et posséder un équipement de plongée spéléo.
  • 4:1. Le nombre maximum de plongeurs par guide est de 4.



Plongée Cave ou Cavern ?

Plongée Cavern : plongée considérée comme « récréative », réalisée à la lumière du jour, sans obstacle ni obstruction vers la surface. La distance linéaire maximum jusqu’à la surface ne peut dépasser les 60 m (ou 40 m selon certaines organisations). La profondeur maximale ne peut dépasser les 20 m (ou 30 m selon certaines organisations). Habituellement, l’équipement utilisé est le même que pour les plongées récréatives.

Plongée Cave : pour aller au-delà des limites de la plongée Cavern, un brevet de plongée Cave est requis, celle-ci étant considérée comme « technique ». L’équipement est totalement différent, tant au niveau de la longueur des tuyaux que de la configuration. Pour certaines plongées Cave, une formation Trimix et des procédures de décompression peuvent être requises.




Bibliographie et liens

Alert Diver

Steve Penn Gerrard

 Autres sites :




Photo courtoisie de  Liquid Jungle Media

Télécharger l'article
Partager ceci

Articles associés