15 Oct 2021 | Michael Menduno

Quand changer son ordinateur de plongée ou son gilet stabilisateur ?

La plongée sous-marine est une activité qui dépend fortement de l’équipement. Mais tout comme les plongeurs eux-mêmes, l’équipement de plongée vieillit. Il peut même devenir obsolète lorsque de nouveaux modèles sortent avec des caractéristiques et une sécurité améliorées. Quand doit-on alors penser à remplacer des pièces couteuses telles que son ordinateur de plongée ou ce gilet stabilisateur bien usé ?

La réponse est : cela dépend.

Un amour d’ordinateur de plongée

Les plongeurs n’achètent pas de nouvel ordinateur tous les ans, donc ce n’est pas si rare que ça de voir d’anciens modèles en voyage de plongée. Mais ce n’est pas parce qu’un modèle était le meilleur il y a 15 ans qu’il est toujours apte à être utilisé aujourd’hui. De nouvelles technologies ont permis d’améliorer la capacité de calcul des ordinateurs, la durée de vie des batteries, la sensibilité des capteurs et l’affichage des écrans.

Les anciens ordinateurs de plongée ne sont pas souvent capables de mettre en œuvre les derniers algorithmes de décompression ; les ordinateurs modernes sont plus puissants et dans de nombreux cas, bien plus aptes à produire un calcul fidèle à l’algorithme qui leur servent de référence. Les capteurs modernes peuvent détecter la plus faible variation de pression et enregistrer les changements de température d’eau en dix fois moins de temps que ceux des anciens ordinateurs de plongée. Ces améliorations permettent d’obtenir des estimations plus justes de la température d’eau, de la profondeur et de la vitesse de remontée, bien que le design externe de l’ordinateur puisse altérer ces mesures – et que la mesure au centimètre d’eau près n’a pas d’impact majeur sur la sécurité.

De nombreux fabricants testent leurs ordinateurs de plongée pour mesurer leur précision, DAN recommande donc de contacter le fabricant de tout ordinateur qui a 10 ans ou plus, ou a réalisé 1000 plongées ou plus, et de leur demander de le tester de nouveau. Les années de plongée finissent par user les ordinateurs que ce soit en termes de casse, d’éraflure, d’exposition au soleil et à l’eau de mer, de chute et de tout autre type de négligence.

Nos ordinateurs de plongée vieillissent progressivement, tout comme nous. De nombreux ordinateurs de plongée récents ont des écrans plus nets, plus lumineux, des chiffres plus grands et une utilisation plus intuitive que les anciens modèles - des raisons valables pour ajouter un nouvel ordinateur de plongée à notre liste de cadeaux.

Une stab, ce n’est pas si sorcier

Un gilet de sauvetage confortable et bien ajusté peut nous offrir des années de bon et loyaux services. Quelques éraflures ou un ou deux clips de cassés annoncent-ils la fin de son utilisation ? Pas forcément. Un gilet stabilisateur a-t-il une date d'expiration ?

Nous comptons sur nos gilets stabilisateurs pour nous procurer confort et sécurité en plongée ; le moindre problème technique peut avoir des conséquences sérieuses au moment où nous avons le plus besoin de maîtriser notre flottabilité, il faut donc surveiller l’état de son gilet stabilisateur tout comme son vieillissement. De façon générale, nous pouvons procéder à son inspection sommaire avant et peut-être après usage, mais nous envisageons rarement de le faire réviser.

Avant d’utiliser votre gilet stabilisateur, en particulier s’il n’a pas été utilisé depuis des mois, contrôlez l’état du flexible de son inflateur, vérifiez l’état des matériaux et de possibles dégradations, gonflez-le à fond et vérifiez s’il n’y a pas de fuite puis si les purges fonctionnent correctement, enfin cherchez des éraflures ou des déchirures potentielles. L’inflateur et les purges doivent être révisés de façon périodique, surtout quand le gilet stabilisateur commence à avoir quelques années. Une révision annuelle est une bonne pratique, surtout lorsque le gilet stabilisateur a 5 ans ou plus.

Bien que les gilets stabilisateurs n’aient pas de date limite d’utilisation, il est important d’inspecter correctement et régulièrement leur état et surtout les pièces mécaniques. Si le flexible semble en bon état sans signe de craquellement, qu’il n’y a aucune fuite, que le contrôle de flottabilité est bon et que vous avez fait réviser son flexible et ses purges après 5 ans d’utilisation, alors vous devriez être en possession d’un gilet stabilisateur fiable. Un bon technicien de maintenance vous signalera toute détérioration des pièces en plastique, des joints toriques, toute fissure au niveau des flexibles ou une usure excessive. Soyez-y attentif, surtout si votre gilet stabilisateur a plus de 10 ans. Si son style ou ses fonctionnalités ne vous incitent pas à mettre votre vielle stab à la retraite, restez attentif aux signes avant-coureurs indiquant que son fonctionnement, et donc votre sécurité, pourraient être compromis.




Les ordinateurs de plongée et les gilets stabilisateurs sont chers, ce qui peut pousser à continuer à utiliser ceux que l'on possède année après année. Mais ne soyez pas trop confiant. Utilisez votre jugement et celui de votre technicien de maintenance pour déterminer à quel moment il est temps de remplacer votre ancien gilet stabilisateur ou ordinateur de plongée.




À propos de lauteur

Michael est un journaliste et technologue récompensé qui a écrit sur la plongée et la technologie de la plongée pendant des décennies. Il a inventé l’expression « plongée technique ». Son travail a été publié dans des magazines tels que Alert Diver, DIVER, Quest, Scientific American, Scuba Times, Sports Diver, Undercurrent, Undersea Journal, WIRED ou encore X-Ray. Il a fondé aquaCORPS et en a été le rédacteur en chef, qui a contribué à faire entrer la plongée technique dans le courant dominant de la plongée sportive. Il a également produit les premières conférences Tek, EuroTek et AsiaTek.




Traducteur: Florine Quirion

Télécharger l'article
Partager ceci

Articles associés