20 May 2022 | Marta Marrocco, Michael Menduno

Accident de décompression à la suite de deux plongées au Nitrox

L’incident

Un instructeur de plongée qui vit à Dubaï a effectué deux plongées sur place au Nitrox 32%. La première plongée a eu lieu à 30 mètres pendant 37 minutes, avec un palier de sécurité à la fin. L'intervalle de surface a duré 64 minutes, puis il a effectué une deuxième plongée à 24 mètres pendant 35 minutes, avec un nouveau palier de sécurité. Trois heures plus tard, il a ressenti une douleur à l'épaule gauche, qui était plus forte lorsqu'il bougeait.

Ce plongeur avait prévu d'aller plonger le lendemain, mais il avait trop mal pour pouvoir plonger. Il a décidé qu'il devait consulter un médecin et a envoyé un e-mail à l'équipe d'assistance de DAN Europe à l'adresse emergency@daneurope.org pour savoir ce qu'il devait faire.

Gestion de la situation

Peu après avoir reçu son e-mail, l'équipe de la hotline a appelé le plongeur et l'a mis en contact avec le responsable médical de la plongée (DMO - Diving Medical Officer) des Émirats arabes unis, qui se trouvait également à Dubaï. Comme les symptômes étaient relativement mineurs et qu'il ne s'agissait pas d'un cas évident d'accident de décompression, le DMO a voulu évaluer le plongeur en personne pour déterminer si la douleur était une manifestation d'un problème de décompression.

À la suite de cette visite, le médecin a confirmé les soupçons d'accident de décompression et a fait en sorte que le plongeur soit traité dans le caisson le plus proche. Le plongeur a reçu deux traitements hyperbares en caisson et s'est complètement rétabli. Les frais de la visite et du traitement ont été couverts directement par l'assurance de DAN Europe.

Conclusions & Enseignements

Les tables et les ordinateurs de plongée actuels ne sont pas infaillibles. Bien que l'utilisation du nitrox puisse réduire le risque d'accident de décompression par rapport à la plongée à l'air, elle n'élimine pas le risque, comme le plongeur l'a appris dans ce cas. De même, il est important de signaler l'apparition de tout symptôme et de demander un traitement immédiat, au lieu d'attendre, car cela peut améliorer considérablement les effets du traitement.




Nous vous avons convaincu ? Alors avant votre départ, assurez-vous d’être en ordre d’affiliation à DAN ! Si ce n’est pas le cas, vous pouvez devenir membre ou renouveler votre affiliation à l’adresse www.daneurope.org.

L’affiliation à DAN englobe des services fournis par le plus grand réseau international d’assistance aux plongeurs, où qu’ils se trouvent dans le monde et quelle que soit l’urgence à traiter.




Traductrice : Florine Quirion

Télécharger l'article
Partager ceci

Articles associés