26 Nov 2015 | Cecilia Roberts

Programme DAN HIRA

DAN met la sécurité au premier plan avec son programme HIRA, dont la popularité croît rapidement en Afrique du Sud et dans le monde.

Depuis le lancement du programme DAN d’identification des dangers et d’évaluation des risques (Hazard Identification and Risk Assessment, HIRA), les professionnels de la plongée ont montré un intérêt grandissant pour cette approche préventive de la sécurité de la plongée. L’initiative, qui a vu le jour en Afrique du Sud, a été entièrement soutenue par la famille IDAN et se répand rapidement aux États-Unis et en Europe. Un tel succès est imputable à notre équipe dédiée d’assesseurs chevronnés qui se sont engagés à faire passer au premier plan la mission de DAN de prévention des accidents en promouvant « la sécurité avant tout » (Safety First). 

L’initiative couvre tous les aspects des activités de plongée, depuis la santé et la sécurité du personnel aux bateaux de plongée, en passant par les formations, les stations de remplissage de bouteilles ou encore l’équipement, pour n’en citer que quelques-unes. Outre la promotion et le soutien d’une culture de la sécurité parmi les fournisseurs de services de plongée participants, notre objectif est de donner aux professionnels de la plongée les moyens d’identifier les risques pour la santé ou la sécurité de leur personnel et des clients, de contrôler et minimiser ces risques, et de s’assurer que leurs activités sont entreprises en toute connaissance de cause. Le programme HIRA, conçu par le Dr Alessandro Marroni (DAN Europe) et François Burman (directeur de DAN Afrique du Sud), développé par le Dr Jack Meintjes, et enfin mis sur pied par le Dr Cecilia Roberts, a été testé pour la première fois à Chypre avec l’évaluation de Dive-In, à Larnaca, un opérateur de plongée bien établi et entièrement équipé.

DAN HIRA a ensuite été lancé en Afrique du Sud avec l’évaluation du centre de plongée Sodwana Bay Lodge Scuba Centre en 2011. À cette occasion, nous avons passé quelques jours à discuter des procédures et systèmes et à observer les activités du centre de plongée afin d’en d’évaluer la sécurité et de fournir des suggestions d’amélioration de la prévention où cela s’avérait nécessaire et possible. Ce fut une excellente opportunité de commencer la mise au point de l’approche et de la structure du système d’évaluation et de création de rapports, d’affiner les compétences des assesseurs et de fournir aux opérateurs participants les outils nécessaires pour assurer la sécurité de leurs activités au quotidien.

Nous avons ensuite procédé au lancement de DAN HIRA dans la péninsule du Cap, avec l’évaluation de quatre centres de plongée : Underwater Explorers à Table View, Pisces Dive Centre à Glencairn, Dive Action à Paarden Eiland et Alpha Dive Centre à Somerset West. Cette semaine intense a permis à notre nouvel assesseur sud-africain, Morné Christou, d’affûter ses compétences et connaissances, et de renforcer sa collaboration déjà fort appréciée avec DAN. Cette expérience nous a également éclairés sur les défis et difficultés auxquels les opérateurs du secteur font face et a été l’occasion pour nous de leur réitérer notre soutien au travers de la continuité de nos services.

En janvier 2012, nous avons présenté le programme DAN HIRA à des assesseurs intéressés aux États-Unis. Après une visite au siège de DAN Amérique à Durham, en Caroline du Nord, nous nous sommes rendus à Blue Stone Quarry à Thomasville, à environ une heure et demie de voiture, pour commencer la formation et la mise en pratique des techniques d’évaluation du programme HIRA. S’en est suivie une visite à Horizon Divers sur l’île de Key Largo, Florida Keys, pour la première évaluation officielle dans le cadre de la mise en place du programme dans cette région. Ce fut un grand moment vu par chacun comme une concrétisation de la mission de DAN en termes de prévention, d’identification et de gestion des accidents liés ou non à la plongée.

La prochaine étape du développement du programme HIRA à l’échelle internationale a consisté en une visite à DAN Europe. La partie plus formelle et théorique de la formation s’est déroulée au siège de DAN à Roseto, en Italie, avec un groupe d’assesseurs extrêmement motivés et désireux de faire connaître le programme aux partenaires de plongée intéressés. Pour le côté pratique du programme, nous nous sommes tout d’abord rendus à la ville côtière voisine de Pescara (une destination de vacances populaire parmi les Italiens, sur la côte Adriatique). Notre équipe de professionnels a procédé à l’évaluation du centre Acquatica Scuba, en mettant l’accent sur tous les aspects devant être examinés et sur la procédure exacte à suivre. Au cours des deux journées suivantes, les nouvelles « recrues » ont mis en application toutes leurs connaissances et compétences nouvellement acquises en matière d’évaluation HIRA.

L’environnement idéal pour la mise en pratique du programme HIRA s’est révélé être le centre de plongée Gruppo Nasim à Riva di Traiano, non loin de Rome, qui regroupe des activités de plongée récréative et de spécialité et englobe tous les aspects de la plongée technique. L’un des points forts de cette visite, tant pour le personnel du centre que pour les nouveaux assesseurs, a été l’utilisation d’un kit de test de la qualité de l’air. La facilité d’utilisation de l’outil et la rapidité d’extraction de résultats et d’informations vitales mèneront plus tard à son adoption en tant qu’outil standard dans la cadre du programme HIRA.

Enfin, la dernière visite a été celle du centre de recherche et de formation Scuba Dolphin, à Rome, qui jouit d’une organisation impeccable. Après une évaluation de l’école en elle-même, nous avons effectué une plongée depuis le charter utilisé pour emmener les plongeurs à Torvaianica : une sortie idéale pour découvrir tous les aspects du bateau et connaître le déroulement des plongées.

Les visites effectuées à ces différents centres, qui sont tous uniques en termes de configuration et de services offerts, nous ont démontré que chaque évaluation et création de rapports devait être personnalisée et adaptée aux besoins du centre.  Le programme DAN HIRA a été accueilli à bras ouverts dans toutes les régions visitées. Toutes les personnes impliquées dans l’initiative y ont vu un important pas en avant dans la prévention des accidents liés ou non à la plongée. Elle offre en effet au personnel et aux opérateurs les outils et connaissances nécessaires pour reconnaître et gérer les dangers et risques potentiels. Tout ceci contribue à une expérience de plongée encore plus agréable et plus sûre.

Télécharger l'article
Partager ceci

Articles associés